• 1/1

Sifflet globulaire en forme de personnage chevauchant un animal

Autre dénomination (terme vernaculaire)
piščalka

DMH1957.20.62


(Région historique : Carniole)
1re moitié du xxe siècle (1901-1930)

Terre engobée et vernissée
H. 6,8 ; L. 2,7 ; Pr. 7 cm. ; P. 43,1 g.

Classification Sachs - Hornbostel : 421.221.42


Historique

Acquisition :
Ancienne référence : DMH1957.20
Ancienne appartenance : musée de l'Homme


Description

L'objet représente un personnage chevauchant un animal. Le corps creux de l'animal forme le résonateur de la flûte. De forme globalement sphérique, il se prolonge vers l'arrière par un cylindre se redressant en biais qui forme l'embouchure. La fenêtre est ouverte sous l'arrière du corps. Sur l'avant de chaque côté est percé un trou de jeu.

Le corps de l'animal est placé sur un socle tronconique dont le dessous est convexe. L'avant du corps est allongé pour former le cou de l'animal. Il est difficile de déterminer la nature de cet animal uniquement caractérisé par ses deux oreilles, un museau allongé et des trous et un trait incisés pour indiquer les yeux, les narines et la bouche. Une petite pastille d'argile incisée de traits est ajoutée entre les oreilles. Un petit personnage enserre l'encolure de l'animal. Son corps est juste représenté par un tronçon d'argile prolongé par une petite bille pour la tête, qui se sépare vers le bas pour former l'amorce de jambes. Un autre boudin fin d'argile entourant le haut du corps du personnage et rejoignant l'avant du cou de l'animal forme ses bras. Une coiffe est formée d'une simple pastille ronde en haut de la tête et une autre pastille est placée en haut du dos. Deux points pour les yeux, un trait pour la bouche et quelques traits incisés en bas des jambes et à l'emplacement des mains donnent l'aspect anthropomorphe à ce cavalier, mais lui conservent un aspect très naïf.

Modelé en terre presque blanche, un engobe rouge couvre les décors pastillés. D'autres traits de cet engobe sont rapidement tracés sur le corps de l'animal. La figurine est couverte d'une glaçure transparente jaune qui donne une couleur jaune paille à l'objet et orangé aux décors engobés.

Commentaire

Au début du xxe siècle, les potiers de la vallée de Ribnica ont donné de multiples formes à ces sifflets de petite taille placés sur un socle tronconique. Deux cornes droites les transformaient en taureau, les cornes enroulées en bélier, ou encore un bec plus allongé en oiseau. Ils étaient parfois chevauchés par de petits personnages à l'aspect presque fantastique. Cette forme a ensuite été limitée à la représentation des oiseaux et des poules.


Index


Ensemble associé


Permalien pour cette notice

http://www.mucem-sifflets-terre-cuite.fr/notices/notice.php?id=308