• 1/1

Sifflet à eau en forme de cruche

Autres dénominations (termes vernaculaires)
fluierişcă, fluierici

DMH1970.50.4


2e moitié du xxe siècle (vers 1963)

Terre engobée et vernissée
H. 7,1 ; L. 5 ; Pr. 9,3 cm. ; P. 80 g.

Classification Sachs - Hornbostel : 421.221.312


Historique

Acquisition :
Ancienne référence : DMH1970.50
Ancienne appartenance : musée de l'Homme


Description

L'objet représente une cruche à anse arrière. La partie sifflante de l'objet forme une petite flûte tubulaire insérée en biais dans la panse de cette cruche. La fenêtre s'ouvre sur le dessus. L'autre moitié du tuyau plonge à l'intérieur du récipient.

La panse de la cruche, de forme ovoïde, repose sur un socle bas cylindrique. Elle se termine par un petit col cylindrique. Une anse épaisse, placée à l'arrière, relie le milieu du col à la base de la panse.

La cruche est tournée et le sifflet et l'anse modelés en terre marron. Le socle est couvert d'un engobe blanc dans lequel est incisée l'inscription. Le tour du trou d'insufflation et le tour du col sont également engobés en blanc. En bas de chaque flanc de cette cruche est dessinée une fleur à pétales bleus et cœur jaune. Des taches bleues et jaunes sur la panse et blanches et bleues sur l'anse complètent ce décor réalisé de façon assez fruste. L'objet est couvert d'une glaçure transparente.

Inscriptions

Inscription incisée autour du socle Amintesc din Muntele Găina (« souvenir du mont Găina ») et 1963 incisé de chaque côté de la panse, indiquant l'année de la fête annuelle célébrée en ce lieu où ce sifflet était mis en vente.

Commentaire

Le Târgul de fete de pe Muntele Găina (« foire aux jeunes filles du mont Găina ») est de nos jours un festival folklorique annuel qui se tient dans les Carpates occidentales. Le 20 juillet de chaque année, pour la Saint-Elias, les jeunes filles à marier se rendaient en ce lieu et exposaient leur dot. Cette fête ancestrale des Moti (habitants du pays de l'Aries, dans les Carpates occidentales) offrait traditionnellement l'occasion aux jeunes filles, superbement parées, d'être choisies comme épouses par les jeunes hommes célibataires. Les jeunes mariés se voyaient offrir des œufs peints en or, en souvenir de la légende selon laquelle la poule (găina en roumain) symbolisant la montagne pondait des œufs d'or qui, cassés, auraient répandu de l'or dans l'Aries.

C'est aujourd'hui un des plus grands rassemblements folkloriques roumains. Ce sifflet doit être considéré comme un souvenir touristique.


Index


Ensemble associé


Permalien pour cette notice

http://www.mucem-sifflets-terre-cuite.fr/notices/notice.php?id=425