Sifflet tubulaire en forme de carabinier

Autre dénomination (terme vernaculaire)
fischietto

DMH1934.5.6


1re moitié du xxe siècle (vers 1920)

Terre cuite peinte
H. 11,3 ; L. 3,7 ; Pr. 3,6 cm. ; P. 38,5 g.

Classification Sachs - Hornbostel : 421.221.311


Historique

Acquisition :
Ancienne référence : DMH1934.5


Description

L'objet représente un carabinier. À la base du dos est insérée horizontalement une courte flûte tubulaire dont la fenêtre s'ouvre vers le haut.

L'homme est coiffé d'une coiffe pointue, la lanterna. Les détails sont peu visibles. Il semble vêtu d'un manteau ou d'une veste à col droit. Le bras droit est allongé le long du corps et le gauche replié, main sur la poitrine.

La figurine est moulée en terre marron, l'arrière arrondi est lisse. Elle est recouverte d'une peinture blanche et décorée sur la face antérieure de peintures jaunes et rouges en partie effacées. Le sommet de la coiffe est jaune. Un trait jaune horizontal est tracé à mi-hauteur et le bras droit est aussi peint de cette couleur. Une tache rouge est encore visible sur la moitié inférieure du côté gauche ainsi qu'à l'avant de la base. Le sifflet est resté brut.

Commentaire

Ce sifflet, que le donateur M. Garnier indique comme étant de « Tarente (Pouilles) », a sans doute été collecté vers 1919-1920 alors qu'il était en poste à l'ambassade de France à Rome.

Lors des enquêtes réalisées pour le Museo Nazionale delle Arti e Tradizioni Popolari au début du xxe siècle pour récolter les objets d'art populaire dans les régions d'Italie, aucun sifflet n'a été acquis dans les Pouilles. Seuls trois sifflets achetés à Tiriolo en Calabre en 1909 témoignent de cette production dans les collections du musée. Leur collecteur a en effet indiqué qu'ils étaient fabriqués dans la province de Lecce. Ces trois sifflets sont en forme de trompette, d'homme et de coq et sont peints en blanc et décorés de jaune, de bleu et de rouge comme ceux de la collection du MuCEM.

La production de sifflets autour de Lecce est confirmée par des témoignages qui précisent qu'« à Lecce en 1912 étaient vendus, surtout pendant les fêtes, des sifflets en forme de trompettes, oiseaux et carabiniers qui coûtaient un sou pièce ». On retrouve ces formes dans les sifflets de la donation de M. Garnier.

L'attribution à Grottaglie, centre voisin de Tarente a cependant été retenue compte tenue de l'attribution à cette dernière ville indiquée par le donateur.


Index


Ensemble associé


Permalien pour cette notice

http://www.mucem-sifflets-terre-cuite.fr/notices/notice.php?id=198