• 1/1

Sifflet à eau en forme d'oiseau

Autre dénomination (terme vernaculaire)
rossignol

1961.111.71


(Région historique : Roussillon)
fin du xixe siècle - début du xxe siècle (1880-1920)

Terre cuite brute
H. 5,7 ; L. 6,1 ; Pr. 8 cm. ; P. 120 g.

Classification Sachs - Hornbostel : 421.221.312


Historique

Acquisition :
Ancienne référence : 1961.111
Ancienne appartenance : musée des Arts et Traditions populaires


Description

L'objet représente un oiseau très stylisé. Une petite flûte tubulaire est insérée en biais dans la partie supérieure de la panse sphérique sur piédouche. Elle est arrondie à son extrémité, et sa fenêtre est ouverte sur le dessus. L'autre moitié plonge à l'intérieur du récipient.

À l'opposé de la flûte, un boudin d'argile replié évoque la tête stylisée d'un oiseau ou une petite poignée. D'autres modèles de sifflets à eau de la région permettent de retenir l'hypothèse de la tête d'un oiseau. Un trou de remplissage est percé sur le haut du corps et entouré d'un col tronconique. Le pied, assez haut, du piédouche tronconique s'évase à sa base qui est entourée d'un léger bourrelet.

L'objet est tourné en terre brune montrant une patine d'usage importante. Le sifflet et la tête sont modelés dans la même terre.

Commentaire

Lors de sa collecte, ce sifflet a été attribué à l'atelier Peyrottes. Plusieurs des poteries collectées en même temps à Clermont-l'Hérault lors de cette mission sont attribuées à cet atelier, mais ces attributions sont peu fiables, bien que basées sur les déclarations des donateurs.

L'attribution fréquente des poteries anciennes du village à Jean-Antoine Peyrottes (1813-1858) est explicable : ce potier, surtout connu comme poète occitan, est le personnage le plus célèbre du village et le seul potier resté dans la mémoire de ses habitants. Décédé en 1858, sa poterie n'a pas été reprise par son fils. Ce sifflet serait donc antérieur à 1858. Quelques sifflets aussi anciens existent dans les collections mais sont toujours très rares, car leur conservation ne peut résulter que de circonstances exceptionnelles. Comme plusieurs sifflets semblables à celui du MuCEM, vernissés ou non, existent dans des collections privées, il est plus vraisemblable que celui-ci a été fabriqué dans un autre atelier du village où le dernier four s'est éteint dans les années 1920.


Index


Ensemble associé


Permalien pour cette notice

http://www.mucem-sifflets-terre-cuite.fr/notices/notice.php?id=72