• 1/1
Ajouter à mes dossier

Sifflet à eau en forme d'oiseau

Autre dénomination (terme vernaculaire)
Wasserpfiffle

1967.22.3

France > Alsace > Soufflenheim
poterie Philippe Ludwig
2e moitié du xxe siècle (vers 1967)

Terre engobée et vernissée
H. 7,2 ; L. 5,3 ; Pr. 7,7 cm. ; P. 40 g.

Classification Sachs - Hornbostel : 421.221.312


Historique

Acquisition : Don Corneille Jest
Ancienne référence : 1967.22
Ancienne appartenance : musée des Arts et Traditions populaires


Description

L'objet représente un oiseau. Une petite flûte tubulaire est insérée à l'arrière d'un vase qui forme le corps de l'oiseau. La partie sifflante dépasse à l'extérieur avec la fenêtre ouverte sur le dessus. Le reste du tuyau plonge à l'intérieur du corps.

Le col, haut et de forme sphérique, sur lequel est rapporté un bec forme la tête de l'oiseau. La base du vase de termine par un petit talon saillant. Deux traits parallèles sont incisés entre la fenêtre et l'extrémité du sifflet.

L'oiseau est tourné en terre beige et la flûte est modelée dans la même terre. Un large trait d'engobe marron est tracé horizontalement en travers du bec. Le bas et l'avant des ailes est représenté par un trait d'engobe vert en demi cercle. À l'intérieur des ailes, deux traits en zigzag sont tracés en engobe marron. Six points d'engobe vert alignés verticalement forment comme des boutons à l'avant du poitrail. L'extérieur de l'oiseau et le haut de l'intérieur du col sont couverts d'une glaçure transparente donnant une couleur jaune à l'objet.

Commentaire

Le sifflet a été acheté au magasin de poterie Philippe Ludwig-Jaeck. Ce dernier écrit à G.H. Rivière dans une lettre en 1967 : « Les sifflets-hibous Horneule sont exclusivement fabriqués par les potiers de Soufflenheim. C'est une production très ancienne. Ils ne portent pas de nom particulier et étaient plus spécialement utilisés en Alsace lors des fêtes populaires villageoises, les kilbe ou kermesses. Cette tradition subsiste encore dans quelques villages notamment à Saint-Gangolf près de Guebwiller dans le Haut-Rhin. »

Les sifflets achetés dans son magasin dérivent effectivement de modèles plus anciens où l'oiseau a un bec crochu et deux « oreilles » pour évoquer le hibou. Ces modèles encore fabriqués vers 1900 perdent ensuite leurs oreilles, puis peu à peu leur bec crochu.


Index


Ensemble associé


Permalien pour cette notice

http://www.mucem-sifflets-terre-cuite.fr/notices/notice.php?id=79