• 1/1
Ajouter à mes dossier

Sifflet tubulaire en forme d'homme chevauchant un taureau

Autres dénominations (termes vernaculaires)
assobio, apito, paliteiro

DMH1959.66.27

Portugal > Norte > Barcelos
(Région historique : Minho)
Rosa Ramalho (1888-1977)
2e moitié du xxe siècle (vers 1959)

Terre cuite peinte
H. 12,5 ; L. 3,9 ; Pr. 7 cm. ; P. 170,3 g.

Classification Sachs - Hornbostel : 421.221.311


Historique

Acquisition : Don António Quadros
Ancienne référence : DMH1959.66
Ancienne appartenance : musée de l'Homme


Description

L'objet représente un homme chevauchant un animal fantastique à tête de taureau. Le corps ovoïde de l'animal est formé dans le prolongement d'un socle tronconique circulaire. À l'avant du socle est insérée une courte flûte tubulaire à la petite fenêtre ouverte vers le haut.

À l'avant du corps ovoïde de l'animal sont ajoutés le cou et la tête du taureau aux grandes cornes et, à l'arrière, se dresse une queue pointue légèrement courbée sur la droite. Un homme chevauche l'animal. Il tient la corne de sa main droite et, de sa main gauche au niveau de la hanche, une sangle reliée à la tête du taureau. Les jambes enserrant le corps de l'animal sont formées de larges bandes d'argile aplaties. Il est coiffé d'une casquette arrondie marquée d'un trait incisé dans la longueur. Des traits sont incisés en biais sur le cou du taureau. Des trous sont profondément incisés de chaque côté du poitrail du taureau, à l'arrière à la base de la queue, ainsi que sur les épaules et flancs du cavalier, pour servir de support à des cure-dents. Les yeux de l'homme et du taureau sont formés de cercles pointés estampés.

L'objet est modelé en terre beige peinte après cuisson de peintures synthétiques aux couleurs vives. Le socle et le sifflet sont laissés bruts mais maculés de taches de peinture noire essuyées. Le corps de l'animal et la queue sont peints en bleu-gris. La tête du taureau est peinte en rouge orangé, couleur traditionnelle des figurines de taureau de Barcelos, avec le museau noir. Les cornes sont blanches aux pointes noires. L'animal est décoré de taches et traits dorés. La veste de l'homme est jaune avec une tache rouge sur les épaules et des taches dorées. Sa coiffe est bleu-gris à visière rouge avec un trait doré soulignant le trait incisé sur le dessus. Une tache noire est peinte à la base des jambes peintes en beige avec une tache rouge à mi-hauteur. Sur le visage peint en beige, des taches noires marquent les yeux et une tache rouge marque la bouche. Une grosse tache noire indique la chevelure à l'arrière de la tête.

Inscriptions

Numéro 16 écrit sous le socle et étiquette manuscrite collée Rosa Ramalha / BARCELOS suivie d'un dessin pisciforme avec une flèche. À droite de l'étiquette, PORTUGAL. Ces étiquettes se retrouvent sous les sifflets offerts par António Quadros et ont sans doute été apposées pour identifier les sifflets de son don. Curieusement, António Quadros, considéré comme le « découvreur » de Rosa Ramalho, fait une faute sur le nom de cette potière sur les étiquettes.

Commentaire

L'aspect imaginaire de ce type de composition est souvent mis en avant quand on évoque les sifflets de Rosa Ramalho. En réalité, ce type de sifflet est connu dans la production ancienne de Barcelos où on relève de tels objets en forme d'homme chevauchant un animal à queue recourbée et à tête de chien (?). Les dessins de sifflets réalisés à la fin du xixe siècle montrent même des hommes chevauchant des lézards, modèle toujours réalisé dans la deuxième moitié du xxe siècle.


Index


Ensemble associé


Permalien pour cette notice

http://www.mucem-sifflets-terre-cuite.fr/notices/notice.php?id=330