• 1/1
Ajouter à mes dossier

Sifflet globulaire en forme de militaire à cheval

Autre dénomination (terme vernaculaire)
svistul'ka (свистулька)

DMH1956.3.27

Russie > Oblast de Toula > Bolshie Gonchary
1re moitié du xxe siècle (vers 1907)

Terre cuite peinte
H. 12,5 ; L. 3,6 ; Pr. 7 cm. ; P. 85,1 g.

Classification Sachs - Hornbostel : 421.221.42


Historique

Acquisition : Achat Nathalie Ehrenbourg-Mannati
Ancienne référence : DMH1956.3
Ancienne appartenance : musée de l'Homme


Description

L'objet représente un militaire à cheval. Le corps creux de la monture forme le résonateur de la flûte. Un bec en biais placé à l'emplacement de la queue en forme l'embouchure. Une petite fenêtre rectangulaire est découpée au-dessus des pattes postérieures. À l'arrière du corps, sur le haut de chaque flanc, est percé un trou de jeu.

Le cheval a une petite tête repliée sur le poitrail. Le cavalier qui le monte est en comparaison exagérément grand. Son corps est juste formé d'un haut tronçon d'argile placé à la base de l'encolure. Deux simples boudins ajoutés le long des pattes antérieures du cheval forment ses jambes, et deux autres boudins plaqués le long du buste forment ses bras. Deux épaulettes ont été ajoutées. La tête est formée en modelant en haut du buste une petite sphère sur les côtés de laquelle ont été ajoutées des pastilles d'argile pour la chevelure. Cette boule est légèrement pincée à l'avant pour marquer le nez. L'homme porte une coiffe pointue recourbée vers l'avant. L'avant de cette coiffe est cassée et manquante, mais sur un modèle semblable elle s'enroule à l'avant.

La figurine est modelée en terre marron peinte après cuisson. Le cheval est simplement décoré de traits rouges sur le corps et de traits rouges sur la tête représentant son harnachement. Le corps et les jambes du cavalier sont peints en bleu clair. Les épaulettes, la coiffe et un cercle autour du cou formant le col de l'uniforme sont peints en rouge. La tête est blanche avec une chevelure noire. Les yeux sont indiqués par des points noirs surmontés de larges sourcils.

La figurine a été cassée à la base du buste du cavalier et de la tête du cheval. Elle a été offerte ainsi au musée de l'Homme lors de l'achat de cette collection, et restaurée par ce musée.

Commentaire

Ce sifflet est une des pièces les plus remarquables de la collection du MuCEM. Les jouets en terre de Bolshie Gonchary (« les Grandes Poteries »), faubourg de Toula, ont été découverts lors des premières expositions d'art populaire russe au début des années 1880. La majorité de ceux-ci prirent place dans les collections du Musée russe de Moscou. Même la riche collection du musée du Jouet de Zagorsk n'en comporte que deux et le musée de Toula aucun.

Femmes tenant une ombrelle, nurses portant un enfant ou groupes de personnages, ces figurines étaient sans doute des jouets destinés aux familles aristocratiques de la ville. Ces jouets étaient appelés dans les années 1830-1870 les « petits princes ». Leur style est immédiatement identifiable. De grande taille, les corps sont exagérément allongés comme dans le centre potier voisin de Filimonovo. Les yeux peints sur de petites têtes sont parfois représentés de façon réaliste, mais le plus souvent, ce sont deux cercles peints vers le bas du visage surmontés par d'immenses sourcils qui donnent un aspect étrange à ces visages. L'apparente maladresse de ces représentations est contredite par la qualité du modelage des vêtements et le soin apporté à la peinture. Malgré l'aspect très statique des personnages, les attitudes sont élégantes. Le mystère de ces figurines demeure entier car à partir du début du xxe siècle, elles ne sont plus mentionnées dans les études sur les jouets de Toula, ce qui laisse supposer que cette fabrication était éteinte.

Le cavalier de la collection du MuCEM provient sans aucun doute de ce centre. Un sifflet très proche est conservé au Musée russe (no inv. Г-293). Un autre presque identique au sifflet du MuCEM et daté de 1884 appartient aux collections des musées de Berlin (no inv B2856). Contrairement aux figurines, les sifflets sont généralement modelés de façon moins détaillée et leur décor est plus sommaire. Ils se rapprochent davantage des jouets traditionnels réalisés dans la région.

Ce sifflet ainsi que les autres figurines de Bolshie Gonchary du MuCEM ont été achetés lors d'une exposition à Moscou en 1907-1908, ce qui indique que ces jouets étaient encore fabriqués à Toula à cette date, mais il s'agit sans doute d'une des dernières productions.


Index


Ensemble associé


Permalien pour cette notice

http://www.mucem-sifflets-terre-cuite.fr/notices/notice.php?id=305