• 1/1
Ajouter à mes dossier

Sifflet globulaire en forme de cheval bicéphale

Autre dénomination (terme vernaculaire)
svistul'ka (свистулька)

DMH1956.3.12

Russie > Oblast de Riazan > Vyrkovo
1re moitié du xxe siècle (vers 1907)

Terre engobée et vernissée
H. 8,9 ; L. 4,5 ; Pr. 13,3 cm. ; P. 155,4 g.

Classification Sachs - Hornbostel : 421.221.42


Historique

Acquisition : Achat Nathalie Ehrenbourg-Mannati
Ancienne référence : DMH1956.3
Ancienne appartenance : musée de l'Homme


Description

L'objet représente un cheval à deux têtes. À l'arrière de la monture, insérée presque verticalement, se trouve une haute flûte globulaire cylindrique. Une petite fenêtre rectangulaire est découpée à l'arrière au milieu de ce cylindre. Sur chaque côté est percé un trou de jeu rond.

Le cheval a un fin corps cylindrique allongé et repose sur quatre courtes pattes épaisses s'écartant vers l'extérieur et légèrement arrondies. L'encolure du cheval est courbée et se prolonge par deux petites têtes inclinées aux oreilles penchées vers l'avant.

La figurine est modelée en terre beige couverte d'une glaçure transparente sans doute posée sur un engobe rouge donnant une couleur marron à l'objet, sauf l'arrière du corps, les pattes postérieures et la moitié inférieure du sifflet glaçurée sans engobe et de couleur orangée. L'arrière de l'embouchure est laissée brut.

Commentaire

Ce sifflet a toutes les caractéristiques des sifflets de Vyrkovo : cheval au corps allongé et aux pattes épaisses arrondies, et surtout une longue encolure élégamment recourbée terminée par de petites têtes.

Les sifflets de ce centre se caractérisent également par le long sifflet globulaire cylindrique inséré à l'arrière. Les sifflets et figurines de ce village conservés dans les musées nationaux russes ne datent que des années 1930. Fabriqués par Kuzma Antonov (1890-1946), ils sont très proches des sifflets de la collection du MuCEM acquis par Mme Ehrenbourg en Russie vers 1907 et donnés au musée de l'Homme par sa fille. À cette date, K. Antonov est âgé de dix-sept ans. Un grand nombre de potiers russes ont commencé à fabriquer des sifflets dès l'âge de dix ans, aussi peut-il être l'auteur de ces objets. Il est néanmoins probable que ces sifflets soient l'œuvre de la génération précédente, auprès de qui K. Antonov a dû apprendre à les réaliser.

Ce sifflet est très proche dans sa forme des figurines de jouets médiévaux trouvés en fouilles en Russie. Le cheval était très présent dans les anciens cultes slaves. On peut penser ici que l'animal évoque sans doute les anciennes divinités : Svarog, dieu du ciel et père du soleil, à qui était consacré un cheval noir, Vélès, dieu de la guerre mais aussi de la chasse et de l'agriculture, à qui était associé un cheval blanc. Ce dernier, dieu lunaire et frère du soleil, était aussi le dieu qui accueillait les morts.

Dans certains contes, le soleil est représenté comme faisant sa route sur un char tiré par trois chevaux d'or, d'argent et de diamant. Nul doute que le sifflet de la collection du MuCEM rappelle ces anciens cultes. Ces chevaux à plusieurs têtes se retrouvent dans d'autres centres potiers russes comme Viatka, où ils étaient associés à une journée dont les activités traditionnelles célébraient le culte solaire mais aussi celui des morts.

Les sifflets russes, fabriqués dans des régions où la religion païenne est encore très présente au xixe siècle, évoquent souvent les divinités préchrétiennes. Ainsi Vélès est généralement représenté par un ours, animal que l'on rencontre également fréquemment parmi les sifflets russes. Péroun est généralement représenté par le taureau, figure très fréquente dans les sifflets.

Il est difficile de connaître l'exacte signification de ce sifflet car les cultes slaves, encore très mal connus, demeurent malgré une base commune des cultes locaux où chaque tribu possède ses propres dieux.


Index


Ensemble associé


Permalien pour cette notice

http://www.mucem-sifflets-terre-cuite.fr/notices/notice.php?id=304