• 1/1
Ajouter à mes dossier

Sifflet globulaire en forme d'oiseau

Autre dénomination (terme vernaculaire)
gwizdek gliniany

DMH1892.76.12

Pologne > Mazovie > Varsovie
(Région historique : Mazovie)
fin du xixe siècle (vers 1890)

Terre cuite peinte
H. 9,1 ; L. 4,2 ; Pr. 9,2 cm. ; P. 95 g.

Classification Sachs - Hornbostel : 421.221.42


Historique

Acquisition : Don Société des traditions populaires
Ancienne référence : DMH1892.76
Ancienne appartenance : musée de l'Homme


Description

L'objet représente un oiseau. Le corps creux forme le résonateur de la flûte. Au-dessus de la queue de l'oiseau inclinée vers le bas et se terminant en pointe a été ajouté un bloc d'argile percé d'une fente pour former l'embouchure de la flûte communiquant avec la fenêtre découpée à l'arrière du dos. En haut de la tête, entouré d'un petit col cylindrique, est ouvert un trou de jeu.

L'oiseau a les pattes repliées représentées en bas-relief de chaque côté d'un socle rond tronconique au dessous convexe.

La figurine est moulée en terre marron simplement décorée de traits rouges et noires sur le corps et d'une tache rouge sur le poitrail. Les yeux sont formés de points noirs et le tour du col du trou de jeu est peint en rouge.

Commentaire

Des sifflets dont il fait don à la Société des traditions populaires, Jean Karlowicz indique seulement : « Se vendent à Varsovie pendant toute l'année ; ce sont des jouets d'enfants du peuple. »

Les potiers de Varsovie ont réalisé des sifflets représentant des habitants de Cracovie en costume, des hussards, des nobles, des pompiers des villageois, des saints et bien sûr des animaux. Ces sifflets étaient moulés, peints et vernissés1. Cette description correspond parfaitement à la typologie des sifflets de la collection 1892.76 achetés à Varsovie. Il est probable qu'ils sont sortis des mains des potiers de cette ville.

Cet objet se distingue des autres sifflets moulés et peints de cette collection car il est globulaire ou à eau. Il n'a pas été possible de l'essayer pour déterminer son fonctionnement. Peut-être s'agit-il d'un sifflet à eau dont la flûte serait insérée dans le corps moulé, refermé puis lissé autour. Sur ce type de sifflet à eau, l'ouverture sur la tête est en effet classique. Seule une radiographie permettra de déterminer sa nature avec certitude.

1. Bogdan Jasinski, « Gwizdki ceramiczne w Polsce », Twórczość Ludowa. R. XIX Nr 1-2 (57), 2004, p. 6


Index


Ensemble associé


Permalien pour cette notice

http://www.mucem-sifflets-terre-cuite.fr/notices/notice.php?id=129