• 1/1
Ajouter à mes dossier

Sifflet à eau en forme de pot

Autres dénominations (termes vernaculaires)
svistul'ka (свистулька), solovej (соловей)

DMH1890.2.30

Russie > Oblast de Toula > Filimonovo
fin du xixe siècle (vers 1889)

Terre cuite peinte
H. 40 ; L. 43 ; Pr. 10,6 cm. ; P. 61,8 g.

Classification Sachs - Hornbostel : 421.221.312


Historique

Acquisition : Don Egor Pokrovski
Ancienne référence : DMH1890.2
Ancienne appartenance : musée de l'Homme


Description

La partie sifflante de cet objet est formée par une longue flûte tubulaire insérée dans la paroi d'un récipient de forme hémisphérique. À l'avant de l'embouchure cylindrique percée d'une fente, la fenêtre est découpée vers le haut. Aux deux tiers de cette flûte est percé sur le dessus un trou rectangulaire. Cette flûte est juste insérée dans la paroi sans se prolonger dans le récipient. Un ajout d'argile est lissé autour du point d'insertion.

Le récipient est simplement formé d'une sphère d'argile largement ouverte sur le dessus. Le récipient s'évase autour de cette ouverture pour former un petit col.

L'objet est modelé en terre blanche. Un décor de rayures verticales est peint sur l'extérieur du pot et un cercle est peint autour de la flûte à l'avant du pot. Quelques traces laissent deviner un autre cercle effacé au milieu de la flûte. La couleur de ces traits est effacée. Des points rouges sous l'objet peuvent faire penser qu'il s'agissait de traits rouges.

Commentaire

Les sifflets réunis par Egor Pokrovski pour l'Exposition universelle de 1889 sont tous d'un grand intérêt, car ils ont été collectés en Russie à une époque où ces objets commençaient juste à susciter la curiosité des chercheurs. Très peu de sifflets de cette période ont été conservés, et il est souvent difficile de retrouver, à travers la littérature scientifique ou les collections, un modèle permettant, par similitude, de connaître leurs origines. Parfois, des modèles plus récents permettent de proposer un centre de production possible.

À la différence de nombreux autres pays, les sifflets à eau sont très rares en Russie. Seuls trois sifflets à eau anciens sont conservés au musée du Jouet de Zagorsk (aujourd'hui Serguiev Possad), fondé en 1918 et qui réunit une collection unique de jouets russes. Parmi ceux-ci, on trouve un sifflet de Filimonovo en terre cuite peinte, et deux autres de la ville de Sytchiovka dans la province de Smolensk. Le sifflet de Filimonovo conservé (no inv. 10197) est identique à celui du MuCEM. Comme lui, il comporte le trou percé à l'avant de la flûte. Acquis en 1925, ses couleurs ont été conservées. Le tour de l'ouverture est peint en jaune et les traits verticaux sont rouges. L'origine commune de ces deux sifflets ne fait pas de doute.

Très rares sont les sifflets anciens de Filimonovo conservés. Cette production de figurines si particulière par ses formes étirées et ses décors de traits colorés a surtout été mise à l'honneur au milieu du xxe siècle, ce qui a permis de sauver cette production alors déclinante. Cependant, le sifflet à eau ne se fabriquait plus vers 1950.

En Russie, on donne à ces sifflets le nom de « rossignol » (solovej) ; c'est également le nom que lui donne E. Pokrovski dans le catalogue de sa collection en 1889.


Bibliographie

  • Egor Pokrowski, « Matériaux pour servir à l’étude de l’éducation physique chez les différents peuples de l’empire russe », Revue d’ethnographie, t. 7, Paris, Ernest Leroux éditeur, 1889, p. 520-567, catalogue de la collection exposée en 1889.
  • Expositions

  • Exposition universelle, Paris, 1889.


  • Index


    Ensemble associé


    Permalien pour cette notice

    http://www.mucem-sifflets-terre-cuite.fr/notices/notice.php?id=119